Alta – Aisaroaivve – 60 km (D+ 665) – Lundi 8 juillet – J64 – Cumul 5 034 km – Cumul D+ Norvège 26 243 – Latitude 70.238

Où sont les rennes ?

Ça fait du bien de cligner des yeux à cause du soleil en sortant de la tente !
Trois kilomètres après avoir enfourché nos machines, le premier panneau routier indiquant le Cap Nord s’affiche à l’entrée d’Alta. Cette information associée à ce qui sera notre ville de départ dans une semaine et demie, nous fait prendre conscience de la proximité du retour, mais aussi que le but de notre voyage approche.

L1362278

Détruite par les allemands, comme la plupart des villes du Finnemark en 1944, Alta est aujourd’hui une ville moderne sans vraiment d’identité ni de charme. Son église, la cathédrale des Aurores Boréales, consacrée en 2013, est le seul fleuron architectural de la ville. Cet énorme copeau élancé de béton et de titane se situe au centre d’Alta, dans un quartier commercial.

DSCF0820DSCF0817 Point d’orgue du panorama de la ville.

L1362283Le mobilier urbain s’adapte et protège les selles, qu’il pleuve ou qu’il neige.

Passage express à l’aéroport pour nous assurer des modalités de transport des vélos, et nous voilà repartis sur une belle route ensoleillée. Patrick, perfectionniste et méticuleux, scructe son GPS et constate que nous atteignons de nouveau le 70ème parallèle. Un panneau idéalement placé atteste que notre route sera orientée maintenant au nord du 70ème parallèle.

DSCF0826Nous étions trois seulement à connaitre la double signification de ce panneau, à la lecture de cet article, vous êtes maintenant des milliers à le savoir…!

L1362284

La route s’élève et le bouleau se fait de plus en plus rare, pour disparaitre vers 320 mètres d’altitude. À 350 mètres, nous cheminons sur un plateau quasi désertique. La végétation n’est plus constituée que d’herbes et mousses rases dont raffolent les rennes qui, à notre grande déception, se montrent discrets. Tous les cyclistes rencontrés nous ont promis leur présence après Alta, mais pas vu le moindre petit bois à ce jour. Fuiraient-ils le toulousain ? Réponse dans les prochains jours…

DSCF0827

La route E6 a un faux air de route 66 américaine, avec ces étendues de toundras grandioses et sauvages.

L1362292

On en oublierait presque le ballet quasi incessant de motards et de camping-cars sur la seule voie qui mène au Cap-Nord. Un salut complice et amical aux cyclistes qui en descendent, quelques mots avec ceux qui montent, constituent les seuls échanges de la journée. Une rivière sur cet immense plateau, un endroit abrité du vent et voici nos tentes posées pour la nuit. La ronde des moustiques ne perturbent ni notre bain, ni notre festin de lyophilisés. Le cap des 5000 est passé, il est minuit, le soleil n’a pas disparu derrière les ondulations du plateau. Distillant une lumière jaune et allongeant les ombres à l’infini, il nous invite au repos. Demain la journée sera belle.

DSCF0833DSCF0854

 

6 réflexions au sujet de « Alta – Aisaroaivve – 60 km (D+ 665) – Lundi 8 juillet – J64 – Cumul 5 034 km – Cumul D+ Norvège 26 243 – Latitude 70.238 »

  1. vous arrivez aux 200 derniers mètres du sprinteur après une longue étape, quelques efforts et la ligne est passée. Dans votre cas la victoire sera collective. bon sprint !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s