Laukvik – Sortland – 82 km (D+ 490) – Vendredi 28 juin – J55 – Cumul 4 384 km – Cumul D+ Norvège 20 568 – Latitude 68.70

Raté : nuages à l’horizon…

Au delà du cercle polaire, entre les mois de mai et juillet, il n’y a plus de nuit …
A ces latitudes, l’axe de rotation de la terre permet d’avoir le soleil apparent, 24 heures durant. Il semble décrire une trajectoire descendant lentement et progressivement côté Ouest, jusqu’à minuit, mais en fait jusqu’à 2 heures du matin à nos montres. L’heure et les dates varient en fonction de la latitude.
Ensuite, ayant atteint son point le plus bas, plein Nord (azimut 0°) il remonte progressivement côté Est, nous avons changé de jour.

Nos montres étaient réglées à 1 heure 30. Malheureusement, pour cette fois-ci, une barre de nuages noirs bouche l’horizon. Seuls quelques nuages, au Sud, jaunes de lumière, témoignent de la présence du soleil.

L1361903

1 heure 30, les nuages jouent avec le soleil.

Au départ du bivouac, sous un soleil éclatant, une petite trentaine de kilomètres sépare encore l’île de Austvagøya dans les Lofoten et le traversier pour passer sur l’île de Langøya dans les Vesteralen. En chemin une jolie colonie de sternes arctiques nichant au milieu d’une grande zone humide, par leurs cris stridents, nous interpellent.

DSCF0226DSCF0230

L’Eurovélo 1 se transforme en véloroute à grand trafic puisque successivement nous allons croiser entre autres :

• Une canadienne anglophone, mais aussi parfaitement francophone, effectuant depuis la Finlande une grande descente nord-sud vers l’Espagne. Petite particularité, un panier occupe le porte-bagages arrière, dedans 7 kilos de poils s’ajoutant au reste des bagages ! Pour cette randonneuse partir sans sa chienne de 14 ans ne pouvait s’imaginer, elle s’adapte au rythme de sa vieille compagne pour les pauses et les fins d’étapes. Pestant contre les 100 couronnes (environ 10 euros) que certains gérants de camping lui demandent en supplément pour sa petite chienne, elle bivouaque le plus souvent possible, tout du moins en Norvège.

• Un couple belgo-germanique sportif qui relie Tromsø à Bodø pour profiter des Vesteralen et des Lofoten en trois semaines.

• Une famille française, dont deux ados d’une quinzaine d’années, partis de Strasbourg le 2 mai, terminent leur périple à Bodø. La maman avoue être à la traine derrière les deux ados en pleine forme.

• Un trentenaire allemand sortant du ferry nous questionnant sur l’itinéraire. Lui indiquant que la route dont nous venons est superbe mais un peu vallonée, il rétorque, désabusé et presque au bout de sa vie, qu’il s’en fout qu’elle soit jolie, la route, il la veut plate, juste pour arriver. Pas sûr que la Norvège soit, pour lui, le meilleur terrain de promenade !

• et d’autre encore avec lesquels il n’y a pas eu d’échanges.

L1361922DSCF0245Les Maldives ? Non, les Lofoten sous le soleil !

L1361926D’autres eaux aux bleus profonds.

DSCF0241

Avec un vent plutôt favorable, la montée vers Sortland, côté est de l’île, permet de profiter, sur une vingtaine de kilomètres, d’une vue sur la longue chaine montagneuse bordant l’ouest de l’ile d’Hinnøya en face.

L1361932

Sur la route on assistera à l’attaque d’une escadrille de goélands défendant leur progéniture, d’un aigle des mers, le gros lourdaud abandonnera très vite la partie. Plus loin des courlis traversent sans regarder, ne se méfiant pas de ces trois cyclistes arrivant à très vive allure.

DSCF0262Les deux courlis imprudents  !

Quelques kilomètres plus loin, l’étourdi JJ s’aperçoit qu’il a laissé ses gants aux courlis. Le demi-tour s’impose, les gants étaient toujours là, sous bonne garde des piafs…

Avant d’arriver à Sortland, un immense et très haut pont est en travaux. Des hommes « en jaune » régulent la circulation alternée. Compatissants ou prévenants, ils nous libèrent le passage, avant voitures et camions, nous laissant seuls, en grands seigneurs, traverser le kilomètre du pont.

Il nous fallait quelques gouttes de pluie, elles arrivent en même temps que le hytter du camping.

Une réflexion au sujet de « Laukvik – Sortland – 82 km (D+ 490) – Vendredi 28 juin – J55 – Cumul 4 384 km – Cumul D+ Norvège 20 568 – Latitude 68.70 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s