Trondheim – Nesna – 22 km (D+ 200) – Vendredi 21 juin – J48 – Cumul 3835 km – Cumul D+ Norvège : 14 990 mètres

Croisière.

Nos pérégrinations sur l’axe est-ouest entre Oslo et Bergen via la région du Télémark, la remontée des fjords ont rallongées le parcours de 700 kilomètres environ. Quitter la Norvège sans passer par les îles Lofoten ne serait pas raisonnable. Alors, pour rester dans le timing, L’Hurtigruten, express côtier, sera la solution entre Trondheim et Nesna 400 kilomètres plus au nord. Créée en 1893, cette liaison historique dessert 34 ports dans les deux sens, sur 2700 kilomètres entre Bergen et Kirkenes (frontière russe) en passant par le Cap Nord. Ces navires ont conservés leur vocation première de transport de frêt et de moyen de locomotion, les croisières se sont aujourd’hui ajoutées à ces premières activités.L1361617

Nous embarquons à 13h15 sur le Finnemark, l’un de ces paquebots, pour 17h00 de navigation. À bord, l’ambiance est très calme. Les uns somnolent face aux côtes découpées, d’autres jouent aux dominos, Monopoly et même, assemblent un puzzle.

Un peu décalés avec nos sacs plastiques et nos sandwichs, nous nous installons au salon. 17h00, le micro annonce qu’un des plus vieux phares de Norvège (1880) est en vue à “ bâbord-gauche ”. Il est visible depuis le pont au huitième étage où une dégustation de moules est offerte, cette annonce déclenche la seule véritable animation de l’après-midi. Les moules excellentes, quelques minutes plus tard le pont du huitième déserté, chacun avait repris son occupation.

DSCF9933DSCF9940L1361641

Spa sur le pont du Finnemark.

23h55, du monde sur le pont pour photographier et se “ selfiser ” devant le soleil de minuit, à notre montre, en réalité il n’était que 22h00. Ce ne sera qu’au delà du cercle polaire arctique que le soleil sera visible en permanence.

DSCF9953L1361643L1361654

Allongés et assoupis sur les banquettes du salon, un papy, casquette Norway vissée sur le crâne se poste face à nous et montrant sa carte de passager, cherche visiblement à retrouver sa cabine, lançant des SOS aux trois endormis. JJ, bonne âme, s’exécute et le raccompagne au cinquième étage. Face à la porte de sa cabine, il dit que ce n’est pas là. D’autres se chargeront de le convaincre.

5h30 sonne le réveil, la croisière se termine.

4 réflexions au sujet de « Trondheim – Nesna – 22 km (D+ 200) – Vendredi 21 juin – J48 – Cumul 3835 km – Cumul D+ Norvège : 14 990 mètres »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s