Raulandsgrend – Røldal – 95 km (D+1150) – Vendredi 7 juin – J34 – Cumul 2834 km

On aurait pu l’avoir dans le fjord*

La journée s’annonce belle, les nuages se dispersent, le soleil a de la place. L’immense lac n’a rien perdu de sa superbe quand nous attaquons sa remontée et la route ondulante nous émerveille. Le bruissement incessant des torrents et cascades serpentant dans les forêts de bouleaux, côté droit, la transparence du lac surplombés de massifs saupoudrés d’une multitude de névés. La roche transpire par tous ses interstices et, à la sortie du lac nous sommes au pied de ce que nous considérons comme notre premier col. Certes pas monstrueux, mais quand même…trois kilomètres avec une pente entre 7 et 10 % de dénivelé, ça vous réveille un cycliste encore engourdi.L1361046L1361050DSCF9330DSCF9331

Le petit super marché nous attend au bas de la descente. Erickson déguste un pot de beurre de cacahuètes. Lui aussi va au Cap Nord. Il marchera quatre mois pour y arriver. Parti deux semaines auparavant, ce suédois touchera son Graal en d’octobre. Nous échangeons nos blogs et continuons les routes que nous avons choisies.L1361055

Les très nombreux tunnels creusés dans les montagnes norvégiennes facilitent les liaisons routières. Emprunter ceux qui lui sont autorisés est une épreuve pour un frêle cycliste. Quand aux autres, il lui reste une route, dans le meilleur des cas à côté, mais le plus souvent, au dessus… très au dessus.L1361065

Gilets jaunes sur le dos nous passons notre premier tunnel, à sa sortie le soleil nous éblouit, les premières neiges sont à nos pied. Nous sommes à 1000 mètres d’altitude, c’est féérique, décor minéral, immense lac sur lequel flottent encore quelques glaces. L1361066

L1361081L1361084L1361089La route, bordée de lampadaires probablement pour les skieurs de fond, au bout d’une dizaine de kilomètres plonge dans un deuxième tunnel… interdit aux vélos. Avec comme alternative l’ascension d’un col à 1500 mètres. Nous nous préparons psychologiquement à cette nouvelle montée avant de constater que la route est fermée. Bloqué en pleine montagne, seule alternative faire du stop !

Un van et sa remorque de tuyaux déboule. Eivind s’arrête, à son bord, Maren, et ses deux enfants. Explication du problème, on va essayer nous dit-il. En deux temps trois mouvements, l’arrière du van rangé, JC et les trois vélos y prennent place, et les sacoches dans les tuyaux. JJ et Patrick sur la banquette arrière racontent le voyage. « Crazy people » s’exclame Eivind. Six kilomètres plus loin, sacoches et vélos déchargés, les sourires partagés en disaient long sur notre rencontre éphémère mais au combien agréable. Vingt kilomètres plus bas les tentes étaient posées pour la nuit. On aurait pu l’avoir dans le fjord*, grâce à Eivind et Maren, demain nous pédalerons dans un décor de montagne  dans la mer…ou l’inverse.DSCF9357L1361095L1361099L1361100

*NDLR : expression populaire norvégienne.

 

3 réflexions au sujet de « Raulandsgrend – Røldal – 95 km (D+1150) – Vendredi 7 juin – J34 – Cumul 2834 km »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s