St Hilaire/Helpe – Bruxelles 110 km – J14

Tchao Biloute, bonjour Bruxelles !

Alors que nous quittons le camping, le patron balance des truites dans un petit étang autour duquel 17 pêcheurs lorgnent leurs bouchons avec anxiété.DSCF8749

Sur la route les champs de frites ont remplacés les champs de céréales. 20 kilomètres plus loin, pause café à Recquignies, où chaque entrant salue et serre la main à l’assistance ainsi qu’aux 3 cyclistes assis dans un coin.

Didier déboule et lance un tonitruant : Tchao Biloute ! au patron avant de s’attabler près de nous après avoir serré toutes les mains présentes.

– C’est à vous les vélos, ? il nous demande et on acquiesce.

– J’ai vu les vélos, j’étais déjà fatigué ! enchaine t’il.

Après quelques échanges, il veut nous offrir un café, on essaie de refuser et la réplique fuse : faites pas l’œuf !  et nous voilà avec 3 cafés servis, lui reste à la bière.

Passage quasi clandestin de la frontière belge à Jeumont sur piste carrossable, puis arrêt casse-croûte à Binche tandis que plient les marchands.DSCF8752

Thierry, charcutier nous emballe du salami, le pose sur le comptoir et nous assène : « cadeau du belge et bonne route les gars ! »DSCF8753

Nous rentrons sur Bruxelles par des pistes cyclables sécurisées (des Ravels pour les wallons) et en soixante kilomètres en Belgique on a vu plus de panneaux indicateurs dédiés aux cyclistes qu’en 1200 kilomètres en France.

Agréable soirée dans les rues animées de Bruxelles en cette fin de GayPride.DSCF8761

Grand-Place de Bruxelles.

5 réflexions au sujet de « St Hilaire/Helpe – Bruxelles 110 km – J14 »

  1. bravo à tous les trois pour cette première partie.
    C’est vraiment bien de pouvoir vous suivre grâce au blog avec un vrai talent de narrateur pour celui qui s’astreint tout les jours a le remplir.
    De bien belle photo également ou l’on voit qu’en apparence au moins, vous êtes toujours en forme.
    Bonne continuation et faites nous encore rêver
    amicalement

    Aimé par 1 personne

  2. Samedi 18 mai 16hrs. Le long du canal Charleroi-Bruxelles alors que nous étions occupé de rêver à nos prochains voyages en vélo, comme par magie, sous nos yeux, vous avez matérialisés nos rêves rien qu’en passant à notre hauteur. Juste le temps de se saluer et de se lancer « D’ou venez vous ? » – « Toulouse » – « Où allez vous ? » – « le Cap Nord » et de poursuivre sur votre lancée. Ces quelques mots échangés en coup de vent m’ont permis de retrouvez votre « trace » sur le web ! Comme quoi l’essentiel avait été échangé … Très bonne route à vous trois et continuez à nous faire rêver. Pascal.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s